Bus Pirate 101 tutorial/fr

From DP

Jump to: navigation , search
Language: English  • Español • Français • Italiano • Русский


Dans ce tutorial d'introduction nous couvrirons les bases de l'interface série universelle Bus Pirate. Premièrement, nous identifierons les différentes parties du Bus Pirate et expliquerons leur fonction. Ensuite, nous couvririons l'installation des pilotes et la configuration du terminal. Finalement, nous expliquerons l'interface utilisateur et montrerons quelques commandes de base. Il existe des liens vers tout ce dont vous aurez besoin pour commencer à bidouiller avec le Bus Pirate.

Contents

Parties du Bus Pirate

Buspiratev3overview.png

BPv3-101bp-overview

1. Port Mini USB-B. Connecte le Bus Pirate à un PC. Le Bus Pirate s'alimente par le port USB, et utilise le bus de données pour communiquer avec le PC.

2. Indicateur de transmission USB. Cette LED clignote quand des données transitent entre le PIC et le PC.

3. Indicateur d'alimentation. Cette LED s'allume quand le Bus Pirate est alimenté par le port USB.

4. Indicateur de mode. Cette LED s'allume quand le Bus Pirate est configuré pour un protocole depuis le terminal utilisateur (menu 'm'). Les broches d'E/S peuvent être actives quand l'indicateur de mode est allumé. Les broches devraient être en sécurité, non alimentées, en état haute impédance quand la LED de mode est éteinte.

5. Indicateur de régulation de tension. Cette LED s'allume quand l'alimentation de la carte a été activée depuis le terminal utilisateur (commande 'W' majuscule).

6. Broches d'E/S. Ce connecteur de 2x5 broches au pas de 0,1" raccorde le Bus Pirate à un circuit externe. Voir le tableau du brochage ci-dessous, ou le manuel du Bus Pirate.

Nom de la broche
Description (Bus Pirate est le maître)
MOSI Sortie de données du maître, entrée de l'esclave (SPI, JTAG), données séries (1-Wire, I2C, KB), TX* (UART)
CLK Signal d'horloge (I2C, SPI, JTAG, KB)
MISO Entrée de données du maître, sortie de l'esclave (SPI, JTAG) RX (UART)
CS* Sélection du circuit (SPI), TMS (JTAG)
AUX E/S auxiliaire, entrée de mesure de fréquence, modulation de largeur d'impulsion
ADC Entrée de mesure de tension (6V maximum)
Vpu Entrée d'alimentation pour les résistances de tirage (0-5V)
+3.3v Alimentation commutable +3,3V
+5.0v Alimentation commutable +5V
GND Masse, connectée à la masse du circuit en test

Note : * TX a été déplacé de CS à MOSI dans le firmware v0g.

7. Connecteur de programmation série in-situ (ICSP). Ce connecteur de 1x5 broches au pas de 0,1" est le connecteur de programmation du microcontrôleur PIC 24FJ64GA002. Ces broches peuvent être utilisées pour écrire un nouveau firmware dans le microcontrôleur avec un programmateur tel que le PICKIT2 ou l'ICD2. Le firmwate du Bus Pirate peut également être mis à jour à travers la connexion USB en utilisant un bootloader, ainsi le connecteur ICSP n'est normalement utilisé que pour le programmer la première fois en usine. Placer un cavalier entre les broches PGC et PGD pour activer le bootloader embarqué et mettre à jour le firmware.

8. Connecteur de terminal série (version v2go uniquement). Ce connecteur non soudé est un accès à la connexion UART entre le microcontrôleur PIC et le circuit FTDI 232BL qui fournit la connexion USB. Par défaut le firmware du Bus Pirate configure l'UART à 115200bps/8/N/1 (baudrate de 115200 bps, 8 bits de données, pas de parité, 1 bit de stop).

Installation et configuration du pilote FTDI

ftdi-driver

Windows réclame un pilote la première fois que le Bus Pirate est connecté à un PC. Extrayez la dernière version du pilote de port COM virtuel FTDI dans un dossier et indiquez son emplacement à l'assistant d'installation de nouveau matériel. Des guides d'installation et des pilotes pour d'autres systèmes sont également disponibles sur la page de téléchargement du pilote FTDI.

com-port

Pour trouver le numéro de port COM attribué au Bus Pirate, allez dans le Gestionnaire de périphériques Windows (Démarrer -> Panneau de configuration -> Système -> Matériel -> Gestionnaire de périphériques). Dans Ports (COM et LPT) cherchez USB Serial Port, le nôtre est COM5.

com-port-change.ii

Vous pouvez changer le port série attribué au composant FTDI. Dans les Propriétés du port série USB, onglet Paramètres du port -> Avancé..., changez le numéro du port COM dans la liste déroulante.

Configuration du terminal

Le terminal Windows est farfelu mais il semble fonctionner avec le Bus Pirate quand l'émulation VT100 est activée. Nous recommandons vivement un meilleur terminal, nous apprécions Tera Term Pro pour Windows.

Teraterm-setup2.png

Premièrement, configurez le bon port COM et ses réglages. Le Bus Pirate fonctionne à 115200bps/8/N/1 sur le port COM attribué par Windows. Le contrôle de flux n'est plus requis. Désactivez le !

tt-setup2

Ensuite, vérifiez la configuration du terminal. Désactivez l'écho local et utilisez un terminal de type VT100. Le Bus Pirate devrait fonctionner avec n'importe quel type de caractère de fin de ligne, mais nous utilisons le réglage CR.

Faites connaissance avec l'interface terminal

help

Le Bus Pirate est contrôlé avec des commandes textuelles saisies à travers le terminal série. Si le terminal est vierge, appuyez sur Entrée pour afficher le prompt. Appuyez sur ?, suivi d'Entrée, pour afficher le menu d'aide.

  • MENUS configure diverses options du Bus Pirate telles que les résistances de tirage, la vitesse du terminal, le format d'affichage des données (DEC, HEX, BIN), etc. Tapez la commande du menu, suivie par Entrée, pour afficher les options.
  • SYNTAX est utilisé pour interagir avec un appareil connecté à travers le bus. Les commandes sont pour la plupart de simples caractères, tel que 'r' pour lire un octet. Pour saisir jusqu'à 4000 caractères, appuyez sur Entrée pour exécuter la séquence.

Chaque menu et syntaxe est entièrement documenté dans le manuel du Bus Pirate.

La plupart des menus ont une option par défaut affichée entre () avant le prompt :

Output type:
1. High-Z outputs (H=input, L=GND)
2. Normal outputs (H=Vcc, L=GND)
(1) > <<< l'option 1 est celle par défaut

Appuyez sur Entrée pour sélectionner l'option par défaut.

Modes de bus, bibliothèques de protocoles

HiZ>M <<< menu de mode de bus
1. HiZ
2. 1-WIRE
3. UART
4. I2C
5. SPI
6. JTAG
7. RAW2WIRE
8. RAW3WIRE
9. PC KEYBOARD
10. MIDI
11. LCD
(1) >5 <<< entre en mode de bus SPI

Le menu 'bus mode' (M) configure le Bus Pirate pour un protocole spécifique, tel que 1-Wire, I2C, SPI, etc. Au démarrage, le mode par défaut est HiZ, toutes les broches sont en entrées et toutes les alimentations sont éteintes.

La plupart des modes ont des options supplémentaires, telles que des sorties à drain ouvert ou des réglages de vitesse. Chaque mode de bus est documenté dans le manuel du Bus Pirate[1].

SPI READY
SPI>p <<< menu de configuration des résistances de tirage
1. Pullup off
2. Pullup on
(1) >2 <<< résistances de tirage activées
PULLUP RESISTORS ON
SPI>W <<< alimentations allumées
POWER SUPPLIES ON
SPI>v <<< vérifie les tensions de sorties des alimentations
VOLTAGE MONITOR: 5V: 4.9 | 3.3V: 3.3 | VPULLUP: 0.0 |
SPI>

Une fois que le mode est configuré, vous pouvez activer d'autres options. Allumez les régulateurs de tension embarqués ('W' majuscule) et vérifiez les niveaux de sortie ('v'). Configurez les résistances de tirage ('p').

Allez plus loin

Maintenant le moment est venu de lancer un auto-test du matériel et de le mettre à jour le firmware vers la dernière version (Windows, OSX, Python).

Pour de nombreuses démonstrations de composants, et pour en apprendre au sujet de la syntaxe, des menus, du brochage, des modes, etc du Bus Pirate, regardez le manuel du Bus Pirate et le forum du Bus Pirate.

Partie 2

Continuez à lire Bus Pirate 102 tutorial.